Home A LA UNE Election présidentielle de 2021 : L’OCCG souhaite la suppression du parrainage

Election présidentielle de 2021 : L’OCCG souhaite la suppression du parrainage

- Advertisement -

Après analyse de la situation socio-économique et politique du Bénin, l’Observatoire chrétien catholique de la gouvernance (Occg) a fait des recommandations notamment sur l’élection présidentielle de 2021. C’est à travers une déclaration dont sa présentation a fait l’objet d’une conférence de presse tenue le  vendredi 4 décembre 2020 à la Conférence épiscopale du Bénin.

« L’Occg exhorte le parlement et la Cour Constitutionnelle à prendre les mesures requises pour une suppression du parrainage dans le contexte actuel où celui-ci soulève des problèmes qui rendent difficiles son application ainsi que l’organisation d’une élection présidentielle impartiale, transparente, crédible et pacifique. ». C’est l’une des recommandations contenues dans la déclaration de l’Observatoire chrétien catholique de la gouvernance (Occg). Par la même déclaration, cet observatoire compte sur le président de la République, garant suprême de l’Etat et de la sécurité dans le pays pour que les élections à venir soient inclusives, transparentes et pacifiques. C’est pourquoi, l’Occg encourage le traitement juste et équitable des dossiers de déclaration  administrative de constitution d’un parti politique et de candidature aux différentes élections à tous les niveaux de la vie politique. Il invite également tous les citoyens, acteurs, politiques et gouvernants impliqués dans l’organisation de l’élection présidentielle de2021, sur la base des enseignements des évêques,  à prendre conscience que « l’esprit de la Conférence nationale était celui dit du consensus, de la conciliation, de la tolérance, au nom de l’amour commun pour le pays à relever ; un tel esprit aura permis de toucher aux racines mêmes de nos maux et de discerner les exigences incontournables de la nouvelle édification de notre nation ». Aussi, « notre pays le Bénin ne saurait-il faire fi des exigences incontournables de l’esprit du consensus hérité de la conférence nationale de février 1990, afin que les prochaines élections présidentielles soient pacifiques, réellement inclusives et démocratiques ». Selon la déclaration,  ces exigences sont, par rapport au Nouveau Code électoral, de l’ordre  de dispositions consensuelles à prendre, même moins de six mois avant ces élections, « au nom de l’amour commun du pays », de la cohésion sociale et de la paix auxquelles doivent concourir les lois électorales. Il faut noter que l’Occg est une organisation laïque et apolitique qui regroupe les religieux et citoyens Béninois pour une veille citoyenne. Selon les conférenciers l’observatoire n’est ni pour ni contre aucun parti politique. Il n’opte que pour la cohésion sociale et le développement. Dans notre prochaine parution, nous reviendrons sur les recommandations relatives aux réformes du gouvernement en place, le développement et la démocratie.

Gilles G. Gnimadi

- Advertisement -

Stay Connected

16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe

Must Read

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires