Home A LA UNE Initiatives d’appui aux cantines scolaires dans le nord Bénin : Le partenariat...

Initiatives d’appui aux cantines scolaires dans le nord Bénin : Le partenariat Pam-Educo en bonne marche à l’Epp Gouré-Kaha de Bembèrèkè

- Advertisement -

Après l’atelier d’information et de plaidoyer auprès des autorités locales du Nord Bénin pour la mise en œuvre du programme national d’alimentation scolaire intégré(Pnasi) au Bénin,  le mercredi 25 novembre 2020 à Parakou, l’équipe du Programme alimentaire mondial (Pam) et de Educo se sont rendues à l’Epp Goure-Kaha dans la commune de Bembèrèkè. Cette descente vise la constatation de la bonne gestion ou non de la cantine scolaire et des infrastructures réalisées par le  partenariat Pam-Educo dans cette école.

La cantine, la pompe et le jardin scolaire mis en place à L’Epp Gouré-Kaha de Bembèrèkè sont rationnellement gérés par les personnes en charge. C’est le constat fait par l’équipe mixte composée du Programme alimentaire mondial (Pam) et de Educo lors de sa descente sur les lieux le mercredi dernier. Au cours de ce périple, l’équipe a profité pour voir comment évoluent les cantines scolaires, comment  les règles d’hygiène de sécurité alimentaire sont respectées. Aussi pour voir comment la pompe qui est là est utilisée et quel  est le dispositif  mis en place pour une meilleure suivie.  L’Epp Gouré-Kaha visitée dans la commune de Bembèrèkè, a été créée en 2009 par M Jonas Kossoko compte 102 élèves dont 53 garçons et 49 filles. Elle est dirigée actuellement par M. Orou Moko N’gbo.  Dans cet établissement,  la cantine est bien gérée, les assiettes qui servent de nourriture aux enfants sont bien entretenues et les nourritures sont préparées dans les meilleures conditions hygiéniques. D’ailleurs pour une gestion rationnelle de la cantine,  un jardin scolaire a été mise en place. Dans le jardin on y retrouve la tomate, épinard, piment, crincrin, aubergine, gombo, maïs, gluant, de la citronnelle etc. Écoliers et écolières rencontrés sont-ils heureux de venir à l’école pour apprendre. Car ils ont de quoi mettre sous la langue chaque jour pour  travailler dans les meilleures conditions à la fin des résultats probants à la fin de l’année. Une chose qui ne laisse indifférente les parents d’élèves qui ont exprimé leur satisfecit vis-à-vis de l’équipe de gestion de la cantine scolaire dans cette école. Le projet d’amélioration des conditions nutritionnelles et d’apprentissage des élèves dans le département du Borgou dans un élan fraternel a également réalisé pour cette école un forage équipé de pompe à motrice humaine pour faciliter l’accès à l’eau potable à pleins temps pour ces enfants. L’équipe de Educo a profité de l’occasion pour remettre d’autres kits scolaires aux dirigeants de cette école pour le bonheur des écoliers. Des propos  recueillis au terme de cette descente, le  Pam et son partenaire  Educo  sont satisfaits de la gestion faite de leurs réalisations en appui à la cantine scolaire gouvernementale  à l’Epp Gouré-Kaha dans la commune de Bembèrèkè.

 

Ils ont dit

Florence Hounvo-Bello, Chargée de programme et chargée du sous bureau de Pam à Parakou

« Après avoir vu toutes ces réalisations, on ne peut qu’être positif  et prier que  le même dévouement de la communauté continue ».

«Mes impressions sont bonnes. Educo et Pam ont réalisé comme vous le voyez ici beaucoup de choses ensemble. Pam s’occupe de la cantine, du renforcement des capacités du comité de gestion et de l’Ape. Et d’un autre côté Educo qui est venu en renfort avec la pompe qui fait quand même couler de l’eau potable pour l’école. Eau potable qui à l’origine est essentielle pour les élèves et essentielle  aussi pour la cantine scolaire. Donc c’est un partenariat réussi, et en plus de ça, non seulement la pompe est là et est utilisée au besoin courant, mais ils l’ont utilisée aussi pour faire un jardin potager. Toute chose que Pam suggère et souhaite dans les communautés pour qu’on puisse offrir une alimentation équilibrée et variée aux enfants. Après avoir vu toutes ces réalisations, on ne peut qu’être positif. Et prier que même après notre passage, qu’ils continuent avec le même dévouement qu’ils ont montré aujourd’hui. Que les actions continuent avec ce même dévouement là pour la pérennisation. Et il y a déjà un brin de dévouement qu’ils nous ont démontré. Le maïs est épuisé, mais la communauté s’est mobilisée pour avoir de maïs pour faire fonctionner la cantine. Donc,  ils sont déjà dans cette logique de pérennisation là. Vivement que cela continue que ce ne soit pas un dévouement d’un temps. Mais un dévouement en faveur de l’éducation. Parce que l’objectif que nous poursuivons tous (Educo et Pam), c’est le maintien des enfants à l’école, l’éducation de ces enfants-là pour un avenir plus radieux. C’est ça qui serait la bonne perspective qui continuera de nous motiver et de les soutenir»

Carine Agossou Alihonou, Coordinatrice Educo

« ..C’est en jumelant nos efforts que nous allons apporter des prestations intégrées aux enfants et aux communautés… »

«…Les infrastructures ne sont pas nouvelles. Ce sont  des infrastructures qui ont été finalisées depuis décembre 2019. Et dans le cadre de la mission conjointe avec nos partenaires du Pam, nous profitons justement pour voir comment évoluent les cantines scolaires, est-ce que les règles d’hygiène de sécurité alimentaire sont respectées. Aussi pour voir comment la pompe qui est là est utilisée et quel dispositif est mis en place pour une meilleure suivie. Il y a des pompes dans 5 écoles il y a 13 jardins qui sont déjà mis en place, et à partir de l’année prochaine, nous allons continuer à en mettre dans d’autres écoles. Tant que l’école est une commune d’intervention entre le Pam et Educo, nous restons convaincus que c’est en jumelant nos efforts que nous allons apporter des prestations intégrées aux enfants et aux communautés de ces zones d’intervention. Donc c’est important pour nous de continuer ce partenariat et surtout de mettre des pompes, des jardins dans d’autres écoles ou la cantine est déjà mise en œuvre parce que les deux interventions sont très complémentaires. Le retour des populations par rapport à ces infrastructures est très positif. Vous savez, l’eau, c’est la vie et aujourd’hui la disponibilité de l’eau à proximité permet aux femmes d’avoir plus de facilité à cuire le repas  aux enfants, à mettre en place des mesures d’hygiène, à laver les bols. En dehors de ça, l’eau est importante pour les activités de l’école y compris les jardins scolaires»

grâce au partenariat Pam-Educo, les enfants mangent bien à l’Epp Gouré-Kaha de Bembèrèkè

L’équipe lors de sa visite dans le jardin potagé

- Advertisement -

Stay Connected

16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe

Must Read

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires