Home A LA UNE Journée mondiale de la population dans le Mono/Couffo : Les autorités...

Journée mondiale de la population dans le Mono/Couffo : Les autorités s’engagent à protéger la santé et les droits des femmes et des filles

- Advertisement -

Le centre des jeunes et des loisirs de Klouékanmè a servi de cadre pour la célébration en différé de la journée mondiale de la population, édition 2020, portant sur le thème « faire une pause dans la Covid-19: comment protéger la santé et les droits des femmes et filles maintenant ? » Co-présidé par Christophe Mègbédji et Comlan Sedzro Zinsou, respectivement préfets des départements du Couffo et du Mono, l’événement a eu lieu le mardi 14 juillet 2020, en compagnie du directeur départemental du plan et du développement, Raymond Djossou et en présence du Maire de Klouékanmè et ses chefs d’arrondissement.

Dans un contexte de crise sanitaire marquée par la pandémie du coronavirus, la célébration de l’édition 2020 de la journée mondiale de la population a pour objectif de sensibiliser sinon rappeler les droits des femmes et filles jadis vulnérables afin que les challenges dont elles faisaient face ne soient pas exacerbés et insister sur les mesures hygiéniques d’une telle maladie. Eu égard à cela, le Maire de la commune de Klouékanmè, Dieudonné Gbedjekan, dans ses mots de bienvenue, a mis un accent particulier sur le respect des principes recommandés par les experts du gouvernement sans oublier de faire un clin d’œil aux valeureuses femmes et filles qui s’échinent pour le quotidien des foyers mais qui sont méprisées. Il faut noter que le thème  » faire une pause en temps de Covid-19: comment protéger la santé et les droits des femmes et filles maintenant ? » a été renchéri par une communication animée par Madame Sylvie Gbaguidi qui a mis un accent particulier sur les recommandations devant barrer la voie à la propagation du coronavirus et ce qu’il faut pour la continuité de la paix dans les foyers. Aux dires de Raymond Djossou,  directeur départemental du plan et du développement, en dehors des mesures barrières, il faut souligner la sensibilisation, le dialogue au sein des foyers, la compréhension  et surtout la dénonciation des abus de toutes sortes. Après avoir fait l’historique de la journée, les préfets des départements du Couffo et du Mono, messieurs Christophe Mègbédji et Comlan Sedzro Zinsou ont souligné la vulnérabilité des femmes et filles avant d’inviter toutes les couches sociales à prendre conscience de l’existence de la Covid-19 et mettre en pratique les consignes allant à son encontre. Le préfet Christophe Mègbédji est allé loin en soulignant l’aggravation de la vulnérabilité des femmes et des filles et même les personnes handicapées face à la Covid-19. Ce qui menace de faire régresser les efforts des différents gouvernements de tous les pays, a-t-il ajouté avant d’inviter les uns et les autres à maintenir le cap sur la préservation des acquis des gouvernements et de surcroît, maintenir le cap sur la sensibilisation sur les droits sexuels et reproductifs des femmes et filles. Les différentes autorités n’ont pas manqué de remercier le gouvernement du Président Patrice Talon pour sa singularité dans les prises de décisions pour contrer le mal de même que les partenaires techniques et financiers, les ong et autres qui ont pris à bras-le-corps cette crise sanitaire et ses corollaires.

Alphonse Koï, (Coll. Couffo)

- Advertisement -

Stay Connected

16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe

Must Read

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires