Home A LA UNE Lutte contre l’insécurité au Bénin : L’Ong Terre des Vulnérables salue la...

Lutte contre l’insécurité au Bénin : L’Ong Terre des Vulnérables salue la bravoure du Dgpr et l’invite à maintenir le cap

- Advertisement -

Grâce au dynamisme du Directeur général de la Police Républicaine Soumaïla Yaya et de ses éléments, on assiste à une baisse drastique de l’insécurité. La lutte menée par cet officier supérieur  contre les malfrats fait que  les béninois et béninoises vaquent à leurs occupations sans état d’âme.  L’Ong Terre des Vulnérables se réjouit de cet exploit du  Dpgr et lui  décerne un satisfecit. Elle l’invite à  maintenir le cap pour  mettre totalement les citoyens béninois à l’abri de l’insécurité.

Le Directeur général de la Police Républicaine Soumaïla Yaya,  puisque c’est de lui qu’il s’agit, ne cesse d’œuvrer pour la quiétude des béninois et béninoises. En témoignent les multiples actions qu’il  a enclenchées pour la lutte farouche contre l’insécurité depuis son arrivée à la tête de cette direction qui regroupe les sommités de la Police Républicaine. Plus de braquage, ni de vol comme ce fut le cas par le passé. La lutte enclenchée par l’équipe de Yaya Soumaïla à cet effet donne des résultats. En effet, le samedi 25 avril 2020, les éléments du commissariat de Godomey ont réussi à neutraliser un bandit qui sème la terreur à Cocotomey, dans la commune d’Abomey-Calavi.  Selon les informations qui nous sont parvenues, le nommé Dodji, membre d’une bande de malfrats qui a plusieurs fois opéré, s’apprêtait à répéter son manège dans la zone de la pharmacie Concorde à l’encontre d’un opérateur économique qui réside dans cette localité. Informés, les éléments de la Police Républicaine se sont déplacés sur les lieux pour déjouer l’opération. Mais le malfrat aurait ouvert le feu sur eux. Les policiers l’ont froidement abattu suite à un échange de tirs. Son pistolet automatique de fabrication artisanale et ses gris-gris auraient été saisis par la police républicaine de Godomey. Tout récemment, deux présumés malfrats ont été neutralisés le jeudi 25 juin 2020 à Kindonou dans le 9ème arrondissement de Cotonou.  Selon les sources concordantes, les deux présumés malfrats sont tombés dans les mailles des forces de l’ordre suite à un braquage qu’ils auraient raté dans la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 juin 2020. Interpellés à Zogbohouè, les deux présumés malfrats auraient pris la tangente. Mais les éléments de la Police Républicaine du 9ème arrondissement de Cotonou se sont mis à leur trousse. Dans leur course, les deux hors-la-loi auraient ouvert le feu grâce à un fusil de fabrication artisanale. La réplique s’en est suivie et la Police Républicaine a réussi à mettre hors d’état de nuire les deux présumés malfrats à Kindonou. Trois redoutables malfrats, recherchés depuis plusieurs mois, et feignant les dispositifs sont tombés dans les mailles des éléments du Directeur départemental de la police républicaine du Zou dans les communes de Djidja et Agbangnizoun tout récemment. Les deux hors la loi interpellés par les hommes en uniforme dans la commune de Djidja, ont aussitôt fait usage d’arme à feu, tirant plusieurs coups de feu en direction des agents de la police républicaine, qui ont riposté sur le champ. Toujours grâce aux dispositifs sécuritaires, un braqueur de renom actif dans la commune d’Agbangnizoun a été neutralisé à Lissazounmè. Spécialisé dans le braquage des motos, ce repris de justice, interpellé par la police au moment où il préparait une embuscade sur un axe de la commune, a tenté de faire usage d’un pistolet artisanal en sa possession, quand il fut neutralisé par les hommes en uniforme. Les populations ont salué ces interpellations spontanées et surtout le professionnalisme de la police qui ont su agir sur la base des renseignements et souhaité que des voitures banalisées soient mises à la disposition des commissariats pour permettre aux policiers de pénétrer les logis de ces hors-la-loi sans pour autant se faire remarquer.

 Mérite reconnu !

Pour la présidente de  l’Ong terre des Vulnérables Madame Charlotte Anzellotti da Silva, le Dgpr Soumaïla Yaya est un homme à saluer au regard de ses exploits contre l’insécurité. Lorsqu’on procède selon elle, à un sondage sur la population et surtout les hommes en uniforme, en ce qui concerne  la gestion sécuritaire au Bénin, ceci est nettement en faveur du Dgpr Soumaïla Yaya. L’insécurité, selon Mme Charlotte Anzellotti da Silva, a baissé à plus de 90% dans les grandes villes telles que Cotonou, Parakou, Porto-Novo, Abomey, Abomey-Calavi, et à plus de 50% dans les campagnes. Cela, dit-elle, témoigne de la compétence et du courage  du Dgpr  Soumaïla Yaya qui a su engager sa troupe face à l’insécurité et la grande  criminalité. Il est aussi indispensable, selon elle, de remercier le président de la République du Bénin,  Patrice Talon qui a vu juste en mettant Soumaïla Yaya à la tête de ce corps. Au regard de ces exploits, l’ensemble du personnel de l’Ong Terre des Vulnérables, par la voix de sa présidente, remercie très sincèrement le chef de file de la Police républicaine pour la lutte qu’elle mène par le biais de sa structure compétente, l’Ocpm dans la lutte contre la maltraitance des enfants au Bénin. Mme Charlotte Anzellotti da Silva souhaite que cette énergie d’homme et de guerrier infatigable soit maintenue pour mettre totalement les citoyens béninois à l’abri de l’insécurité.

Boniface Kabla

- Advertisement -

Stay Connected

16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe

Must Read

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires