Home A LA UNE Présidentielle du 11 avril 2021 : La Cena invite les Osc,...

Présidentielle du 11 avril 2021 : La Cena invite les Osc, les institutions, le corps diplomatique et les médias à jouer leurs rôles

- Advertisement -

A la suite des partis politiques, la Commission électorale nationale autonome (Cena) a échangé, ce  mercredi 27 janvier 2021 avec les institutions, les ministères et le corps diplomatique. Puis avec les Organisations de la société civile et les Médias. Ils ont été informés de l’organisation de la présidentielle du 11 avril 2021 notamment le calendrier électoral, les différentes pièces à fournir par chaque duo de candidature. Aussi, ont-ils été entretenus sur leurs rôles et responsabilités pour le maintien de la paix et le respect des fondements démocratiques.

A l’entame de la rencontre, le président de la Cena, Emmanuel Tiando a, en son nom et au nom de tous ses collègues commissaires, formulé les vœux de nouvel an aux participants. Il leur a rappelé que, comme en face des partis politiques, l’organisation d’une élection ne relève pas seulement de la responsabilité de la Cena. Pour lui, elle implique également les partis politiques, les institutions, les ministères ainsi que le corps diplomatique et à travers lui, les partenaires techniques et financiers. Il a d’ailleurs profité de l’occasion pour les saluer pour leur accompagnement   dans la préparation et le déroulement du scrutin. « Nous avons voulu échanger avec vous sur le niveau de préparation afin de recueillir vos observations et vos avis pour un processus électoral transparent et inclusif.

A sa suite, deux communications ont été présentées. La première relative à la présentation du calendrier électoral et la liste des pièces à fournir pour la déclaration de candidature à l’élection présidentielle de 2021. Celle-ci a été présentée par le directeur technique en charge de la logistique électorale, des affaires administratives, juridiques et de la sécurité, Rufin Domingo. Il est allé dans les détails du calendrier afin que les participants puissent bien cerner la motivation de chaque date.  La deuxième communication présentée par le directeur technique adjoint Richard Dégbèko est portée sur « les rôles et responsabilités des institutions et ministères dans le processus électoral ». Dans sa présentation, il a précisé les rôles de responsabilités de chaque partie prenante aux élections. Pour lui, le Ministère de la Justice a l’obligation d’assurer la célérité dans la délivrance des pièces juridiques et la gestion des contentieux électoraux. Quant au ministère de l’intérieur et celui de la défense, ils assurent le respect des mesures barrières contre la Covid-19 et la sécurisation du scrutin. Dans sa communication, il a rappelé au corps diplomatique, la nécessité de ne pas apporter son appui à des associations qui œuvrent contre la paix et l’instabilité.

Après les différentes communications, les participants ont soulevé chacun ses zones d’ombres et ses propositions pour un scrutin transparent et inclusif. A chacune des questions, le président de la Cena, Emmanuel Tiando, la Vice-présidente, Geneviève Boco Nadjo et les cadres ont apporté des éclaircissements. Lesquels éclaircissements ont dissipé toutes leurs inquiétudes.

Pour mettre un terme à cette rencontre, le président de la Commission électorale nationale autonome Emmanuel Tiando a souhaité que chaque partie prenante au processus électoral joue chacune le rôle qui est le sien.

 

Les Osc et les  Médias fixés

Dans le cadre de la série de rencontres avec toutes les parties prenantes au processus électoral, la Commission électorale nationale autonome (Cena) a échangé avec les Organisations de la société civile et les médias sur la conduite du processus électoral. Il a été également question à la Cena de les situer sur leurs rôles et leurs responsabilités afin que la présidentielle du 11 avril 2021 se passe dans la paix, dans la totale quiétude des populations et dans la transparence et l’exclusivité.

A l’ouverture des travaux  de la rencontre d’échanges avec les organisations de la société civile et des médias, la vice-présidente de la Cena, Geneviève Boco Nadjo a indiqué que cette rencontre dénote de la volonté de la  Cena de partager avec les participants ce qu’elle fait et à quel niveau d’exécution de son calendrier elle se trouve. « S’il est constant que l’article 13 du code électoral désigne la Cena comme l’organe  de gestion des élections, il n’en demeure pas moins vrai que ce défi ne pourra être relevé qu’avec la participation effective et efficiente de toutes les parties prenantes au processus électoral. » Ainsi, la vice- présidente de la Cena a situé les organisations de la société civile et les médias sur l’obligation de leurs rôles et leurs responsabilités pour des élections apaisées, transparentes et inclusives. C’est pourquoi, a-t-elle ajouté, il est important de repréciser les termes de la tacite collaboration en rappelant les rôles et responsabilités de chaque partie prenante. « Et, pourquoi pas de solliciter vos contributions pour  améliorer  ce que nous faisons. », a-t-elle informé.

Deux communications ont meublé les travaux avant les débats. Il s’agit de la première communication qu’a présentée le directeur technique Rufin Domingo. Il a nourri la connaissance des participants du calendrier électoral et de la liste des pièces à fournir pour la déclaration de candidature à l’élection présidentielle de 2021. La deuxième communication axée sur les « rôles et responsabilités des Osc et des médias dans le processus électoral » a été présentée par le Chargé de mission de la vice- présidente, Marino de Souza.

A la suite des communications, les participants ont soulevé certaines inquiétudes et préoccupations. Celles-ci ont été éclairées et prises en considération par la vice-présidente, Geneviève Boco Nadjo et le commissaire Soulé Abou Adam.

Gilles Gnimadi

 

 

- Advertisement -

Stay Connected

16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe

Must Read

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires