Home A LA UNE Promotion des films du cinéma béninois : "Art’Iste" et "Avô" au cœur...

Promotion des films du cinéma béninois : « Art’Iste » et « Avô » au cœur d’une projection

- Advertisement -

L’association « Cinéma pour l’Emergence de la jeunesse » (Cej) a organisé une soirée de projection et de valorisation de deux films réalisés par des béninois. C’était le mercredi 26 août 2020 à l’espace « Le Parking » de Fidjrossè à Cotonou.

C’était du deux en un à l’espace « Le Parking » de Fidjrossè le mercredi dernier ! Deux films, un documentaire et une fiction, projetés au cours d’une même soirée organisée par l’association « Cinéma  pour l’Emergence de la Jeunesse » (Cej). Le premier film, intitulé « Art’Iste » est réalisé par Gildas Dossou, jeune réalisateur béninois. C’est un court métrage de 13 minutes qui amène le public présent à la découverte de Gaël Davo, artiste plasticien qui exerce sa passion depuis quelques années. Dans la plupart des séquences du documentaire l’on peut apercevoir l’artiste dans sa galerie au milieu de ses œuvres. Des œuvres constituées de tableaux et toiles peints en diverses couleurs mais aussi des sculptures. Le film »Art’Iste »présente l’art plastique et démontre l’utilité de l’artiste plasticien dans la société. Selon Gildas Dossou: «Les gens qui sont dans le domaine de l’art ne s’y trouvent pas juste parce qu’ils en ont envie. Ce sont des gens qui ont quelque chose à apporter aux différents maux qui minent la société d’aujourd’hui».D’après lui, l’objectif du film documentaire »Art’Iste » est de montrer la particularité des œuvres d’art que produit le jeune Gaël Davo. «Dans le film « Art’Iste » je suis entré dans l’univers de Gaël Davo et j’ai fait ressortir toute sa philosophie par rapport à certains phénomènes de la société actuelle», a expliqué Gildas Dossou à l’assistance. La seconde projection de la soirée de ce même mercredi à l’espace « Le Parking » est intitulé « Avô ». C’est une fiction de 13 minutes réalisée par le béninois Olivier Medjigbodo. Selon les explications du réalisateur, ce film a été tourné il y a quelques années dans une localité de la commune d’Avrankou. Il précise que« »Avô» parle de l’abus de pouvoir d’un roi qui, une fois sur le trône, a fait dos aux principes de son royaume. Il ne faisait les choses qu’à sa manière.Mais comme il a fait dos aux règles qui régissent son royaume, ses ancêtres lui ont aussi fait dos».Tourné en langue Goun, cette fiction est réalisée dans un décor à la fois villageois et marécageux.L’objectif du réalisateur est d’attirer l’attention du public sur l’importance à accorder au respect des principes et règles régissant une communauté.En ce qui concerne le choix de « Avô » comme titre pour ce film,«Avô c’est le rituel qu’il faut faire pour que la paix revienne dans cette cité», se justifie Olivier Medjigbodo. La projection de ces deux films s’inscrit dans la vision de l’Association Cej de valoriser le cinéma béninois. «Ces films sont des purs-produits béninois. Ecris et réalisés par des professionnels du cinéma béninois. Donc c’est un peu l’objectif de l’association Cej. Mettre en avant ces produits cinématographiques béninois pour amener le public à s’y intéresser un peu plus, à se poser des questions et s’intéresser au corps du métier» explique Wilfried Dakin, vice-président de l’association. A en croire ses propos, la soirée de projection de ce mercredi 26 août 2020 s’est bien déroulée et ne sera pas la dernière qu’organise la Cej.Il y en aura d’autres dans les jours à venir.

Keneth Eganhoui (Coll)

- Advertisement -

Stay Connected

16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe

Must Read

2 COMMENTS

  1. Bonjour ! bonjour !.
    À lire ce petit résumé du court métrage, en même temps une fiction de 13 minutes réalisé par Olivier MEDJIGBODO, je pense que cela est un bon début et pourra apporter beaucoup plus au cinéma Béninois. Il a su soulevé un côté un tout petit peu obscure du pays. Comme j’ai pu le lire, ceux qui participent les Arts ne le font pas parecqu’ils en ont envie mais ce sont des gens qui ont quelque chose à apporter au différents maux qui minent la société aujourd’hui. J’ai vraiment aimé ce thème choisis avec choix par le réalisateur et je lui souhaite bon courage et que Dieu l’aide à réaliser encore beaucoups d’autres films pour nous en mettre plein la vue.
    Sur ce je félicite toute l’équipe qui a contribué à la réalisation de ce film.
    Bientôt, je vous ferai part de ma partie aussi.
    Merci et bonne journée à tous et à toutes.

    • Bjr Monsieur Jeannus, nous avons reçu avec succès votre commentaire. Merci à vous pour l’intérêt que vous portez au Cinéma béninois.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires