Home CULTURE Réouverture des écoles, églises, bars : Rémy Samuz tire la sonnette d’alarme...

Réouverture des écoles, églises, bars : Rémy Samuz tire la sonnette d’alarme avec une voiture Covid- 19

- Advertisement -

Surprise dans l’actualité liée au Covid-19 au Bénin ce jeudi 4 juin 2020. Aux environs de 09h 30devant la mairie de Cotonou, s’immobilise une voiture, aux couleurs noir foncée avec des lignes rouges autour. Elle fait objet d’attraction de curieuses personnes. Difficile, voire impossible, de lier sa forme à un autre type de véhicule existant déjà sur le marché automobile. «Ah ! Les gens commencent par amener d’autres modèles de voiture dans le pays pour Coronavirus », interprète un conducteur de taxi moto. «C’est pour le transport des malades de Coronavirus», commente un autre. Le débat autour de ce véhicule va dans tous les sens. De près, on voit que c’est l’œuvre de l’artiste plasticien béninois Rémy Samuz. Interrogé sur son véhicule, le médaillé d’or aux jeux de la francophonie 2017 informe que c’est sa manière, en tant qu’artiste, de participer à la sensibilisation des populations contre la Covid-19. C’est avec ceci qu’il fait désormais ses déplacements.

Autrement contre la Covid-19

C’est une innovation dans la panoplie d’initiatives contre la propagation du nouveau coronavirus. A un contexte mondial particulier, le plasticien a proposé une création hors du classique. «Pendant le temps de confinement, j’ai eu l’inspiration d’agir autrement, à travers mon art, pour sensibiliser contre la propagation de cette maladie ». L’artiste a transformé en objet d’art itinérant sa propre voiture. La modification de la forme du véhicule est en lien avec le caractère nouveau de ce coronavirus. Par les couleurs noir et rouge de même que le piège en grande dimension derrière, on pouvait comprendre l’expression de la dangerosité et du caractère mortel de ce virus. C’est aussi pour rendre hommage à la mémoire de toutes les victimes de cette maladie, hommage aussi à tous les agents de santé et également aux gouvernements et institutions du monde entier pour les différentes initiatives dans le cadre de la gestion de cette crise.

L’artiste laisse libre court à tout type d’interprétation mais tient à ce que la population retienne sans amalgame ce qu’il a écrit blanc sur noir et bien lisible de loin sur chaque face de la voiture. «Ensemble, protégeons-nous pour le bien être des générations futures dans un monde plus sain», signe Rémy Samuz. Il accompagne cette invite de deux images relatives aux comportements contre la Covid-19. Sur l’une, on voit l’artiste même donner l’exemple du port de masque de protection. L’autre est la photographie d’une sculpture réalisée par l’artiste dans son style de tissage de fil de fer. On y voit un enfant portant aussi son masque de protection et pratiquant le lavage de main.Il invite d’autres à s’approcher du dispositif pour faire comme lui.

Encore et toujours la veille sanitaire

Le choix d’un enfant sur la sculpture n’est pas anodin lorsqu’on revisite un peu le parcours et la ligne de travail de cet artiste béninois. Au cœur de son travail, il y a toujours l’enfant et la femme. Rémy Samuz a toujours plaidé pour la protection des enfants et pour leur assurer un bel avenir. Il poursuit ce combat à travers ses créations artistiques. Pour l’artiste, «c’est déjà maintenant qu’il faut bien prendre soin des enfants en dépit de toutes situations sanitaires et aussi penser à comment faire face à d’éventuelles pareilles crises ».La mise en circulation de ce véhicule d’art ‘’Covid-19’’cette semaine vient à point nommé au Bénin car, elle coïncide avec le début du retour à la vie normale progressive dans ce pays. Le gouvernement béninois, lors de son conseil des ministres du 27 mai 2020, a décidé d’assouplir encore certaines mesures restrictives prises dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19, après l’autorisation de la reprise par vague des cours dans les établissements scolaires depuis le 11 mai. Sur la base de la nouvelle décision, les lieux de culte et les bars ont repris service mardi 2 juin dernier. Aussi, les transports en commun sont-ils autorisés à nouveau. Pour Rémy Samuz, il est question de sensibiliser la population béninoise et celles du monde entier en général, à savoir que la levée des mesures restrictives n’est pas synonyme de la fin de la crise sanitaire. Il invite les uns et les autres à l’observance stricte et même renforcée des gestes barrières et mesures d’hygiène contre la Covid-19.

Osias Satingo

- Advertisement -

Stay Connected

16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe

Must Read

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires