Home A LA UNE Réponse à l'impact négatif du Covid-19 sur l'économie béninoise : Tout sur...

Réponse à l’impact négatif du Covid-19 sur l’économie béninoise : Tout sur le plan social de 74,12 Milliards de F CFA adopté par le gouvernement

- Advertisement -

Le Ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané en charge du plan et du développement et ses collègues Romuald Wadagni des finances et Véronique Tognifodé des affaires sociales ont animé hier jeudi 11 juin 2020 une conférence de presse dans les locaux du Ministère de la fonction publique à Cotonou. Au cours de cette rencontre avec la presse nationale et internationale, les trois ministres ont apporté d’amples explications par rapport aux mesures sociales qui ont été prises par le gouvernement au profit des personnes et entreprises affectées par la pandémie du Coronavirus.

Dans ses propos liminaires, le Ministre Bio Tchané a mis l’accent sur le fait que  sur le volet sanitaire de la crise du Covid-19, le Bénin s’est distingué par des mesures réalistes adaptées à son contexte socioéconomique et à son environnement social. «Notre plan de riposte est la réponse aux effets néfastes de la crise à la Covid-19 sur l’économie du Bénin, à l’instar de celles des autres pays de la planète. A cet effet, nous avons revu à la baisse nos prévisions de la croissance économique en la ramenant à 3,5%, contre 7,6% initialement retenu pour l’année 2020», a dit d’entrée le Ministre Bio Tchané.  En effet, dans le but d’apporter une réponse à cette situation, le Gouvernement du Bénin a mis en place un plan de soutien et de riposte au secteur productif. Ce plan qui a une portée fortement sociale comporte des mesures en faveur des entreprises formelles, des artisans et petits métiers de services de l’informel. Ces mesures sont évaluées à environ 74,12 milliards de Fcfa et peuvent être récapitulées en trois points essentiels.  La première batterie de mesures concerne un soutien d’un montant de 63,38 milliards de Fcfa au profit des entreprises surtout les Pme. Cette dotation est destinée à la prise en charge des salaires des employés déclarés, au remboursement des crédits de Tva, à l’exonération du paiement de la taxe sur véhicule à moteur, Tvm. Elle prend aussi en compte les loyers commerciaux sur trois mois au profit des agences de voyage déclarées. Elle est également destinée à la prise en charge intégrale des factures d’électricité et d’eau pendant 03 mois pour les hôtels et les agences de voyage à hauteur de 4,1 milliards de Fcfa. Le Gouvernement a également créé un fonds de bonification de 30 milliards de Fcfa pour permettre aux acteurs économiques et aux entreprises d’avoir accès à des crédits à taux zéro dans les banques et les systèmes financiers décentralisés (Sfd). La deuxième batterie de mesures est purement sociale et consiste à un appui de 4,98 milliards de Fcfa destinés aux artisans et ceux exerçant de petits métiers. Il prend en compte 55.000 personnes exerçant dans les branches suivantes: soins corporels, coiffure, couture, bars restaurants, maquis et discothèques. Il s’agit de ceux d’entre eux qui se sont inscrits sur la plateforme digitale ouverte à cet effet, ainsi que dans les mairies et centres de promotion sociale. Enfin, la troisième batterie des mesures sociales du Gouvernement est une subvention de portée générale, qui s’applique à tous les citoyens, sur les tarifs de l’électricité et d’eau pour un montant de 5,76 milliards de Fcfa. Dans sa déclaration, le Ministre Bio Tchané a par ailleurs précisé que le Gouvernement du Président Patrice Talon envisage également une subvention particulière au profit des pauvres et extrêmes pauvres dès la fin de l’opération de leur identification qui est en cours. Le montant de cette subvention n’est pas pour le moment évalué.  De même, un mécanisme de soutien au secteur agricole sera défini et mis en œuvre selon l’ampleur de l’impact dans chaque filière concernée. Pour le Ministre Abdoulaye Bio Tchané, « c’est dans un esprit de clairvoyance, d’efficacité et de réalisme que lesdites décisions ont été prises ».  Ce plan de riposte, a-t-il poursuivi permet d’un côté de soulager les peines des Béninois dont les activités ont été les plus affectées par la crise et de l’autre de relancer l’activité économique à travers un appui conséquent aux entreprises. «Ces mesures ont un caractère purement conjoncturelles », a-t-il surtout martelé. D’où viennent les milliards de Fcfa que le gouvernement veut distribuer ? Qui sont ceux qui peuvent en bénéficier ? Pourquoi c’est maintenant que le gouvernement décide de prendre ces mesures ? Quel sera le montant des fonds à allouer à chaque bénéficiaire selon sa catégorie ? Quelles sont les conditions que chaque bénéficiaire doit remplir ? Voilà autant de questions qui ont été posées aux trois ministres au cours de la conférence de presse.  A ces différentes questions, les ministres ont apporté des réponses qui ont satisfait les uns et les autres. On retiendra avec les explications apportées par le Ministre Wadagni que les différentes mesures annoncées sont à effet immédiat. Ceci, conformément aux instructions données par le Chef de l’État. Sur l’origine des milliards mobilisés pour l’opération, le Ministre Romuald Wadagni a dit qu’ils sont le fruit des réformes engagées par le gouvernement dans le cadre de l’assainissement des finances publiques. Au cours de la conférence, le ministre des affaires sociales a, entre autres, apporté des explications sur le processus qui a conduit au choix des 55.000 personnes exerçant dans les branches suivantes: soins corporels, coiffure, couture, bars restaurants, maquis et discothèques, notamment ceux d’entre eux qui se sont inscrits sur la plateforme digitale ouverte à cet effet.

El-Hadj Affissou Anonrin

- Advertisement -

Stay Connected

16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe

Must Read

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires