Home A LA UNE Rythme ‘’Gogohoun : Marcel et Doto assurent la relève...

Rythme ‘’Gogohoun : Marcel et Doto assurent la relève de leur père

- Advertisement -

 La fondation solidement construite par le trio Adjiho, Dahouè et  Medannou Doto ne peut si facilement s’effriter. Ceci s’est concrétisé à travers le lancement du premier album de huit titres ce samedi 19 décembre 2020 sous le haut parrainage de l’association  » Adjagbemabou » à l’hôtel la Cité de l’indépendance d’Azové en présence des inoubliables fans de leur désormais ancêtres et Jean-Marie Dodo alias Esséchiagbanlé.

 » Ega xo non Ekpo vio » ( l’heure a sonné pour les enfants de la panthère), c’est le premier titre du premier album de la progéniture de Dahouè Doto pour ainsi attirer l’attention du public sur ce qui se produira dans les futurs proche et lointain. Annoncés par la prestation de plusieurs artistes apprentis, inspirés ou non par le feu roi international de Gogohoun, Marcel et  habillé en tissu de peau de panthère, ont été intronisés rois par les rois Aklanmakouzokou d’Azové et Ehoun Devi Zinsou (Lokonon) de Djakotomey pour ainsi succéder à leur père. Désormais donc, tout est clair que le Gogohoun s’est véritablement vu renaître de ses cendres. Les fans, nombreux à  faire le déplacement sont satisfaits. Le moment le plus précieux étant arrivé, l’album a été acheté par la vente à l’américaine à plus de 400000 Fcfa. Ella Bodjrenou, étant la gagnante après la rude bataille avec tant d’hommes, s’est réjouie de ses efforts déployés pour soutenir Marcel et Maturin  qui ont voulu continuer l’oeuvre de leur père. Pour le sponsor officiel de l’évènement, Jean-Marie Dodo alias Esséchiagbanlé, c’est une joie d’être aux côtés des enfants de Dahouè Doto qui se battait pour la promotion de la culture Adja. Ce qui s’est passé démontre combien Dahouè Doto n’est pas mort car la différence entre eux et leur père est presqu’inexistante, a-t-il confié. Il a remercié tout le monde pour les différents soutiens et invité chaque acteur à continuer tout comme si Dahouè père est toujours vivant car Gogohoun est l’identité du peuple Adja dans le monde entier. Il est donc normal que tout le monde se batte pour permettre à Marcel et Maturin de jouir pleinement et entièrement de l’héritage laissé par leur père. Très reconnaissants de tous les soutiens, Marcel et Maturin ont simplement invité Dieu à rendre leur acte au centuple.

Junior Fatongninougbo

 

- Advertisement -

Stay Connected

16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe

Must Read

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires